alain rempfer
PHOTOGRAPHER


 

Avec les Qashqai, nomades d'Iran
Galleries

Faces of Iran 2011 

Frames / Cadres
Riviera revisited
Fishermen / Pecheurs
Montreal
Circles / Cercles
Alleys / Ruelles
Mirrors / Miroirs
Art Lovers/ Amoureux de l'Art
Pictures from the East / Images d'Orient
Morocco,  Maroc
Iran
Turkey,  Turquie
Afghanistan
Jerusalem
Esterel (France)
Les Maures (France)
Illuminated Villages / Villages enluminés
Lavenders of Provence / Lavandes en Provence
Provence
Sardinia / Sardaigne
Elsewhere/ Ailleurs
Leonard Cohen in concert

My National Geographic page
My Flickr hive mind
Life inside a Nazi camp
Murnau photos story, by Bayerischer Rundfunk TV

Sur les traces de Blaise Cendrars
Esterel (texte)
Sardaigne (texte)
Le Miroir (texte)
Read the GuestBook / Lire le Livre d'Or
Everest 2006, expédition sans oxygène
Everest 2006, expedition without oxygen
In honor of the unknown photographer
En hommage au photographe inconnu
Partners  / Partenaires
Links / Liens
Free Tibet

To send a mail / Pour envoyer un message

Photography is the art of light and shadow. Reality presents two aspects: a lighter and a darker side. I am determinedly pro the luminous side of things. I can well understand that some photographers choose to show the dark side of reality: hell, war, disasters, suffering. They do it, generally, with dignity and respect. They try to make people aware of and affected by exodus, genocides and the murder of innocent people. Nevertheless it is not what I prefer to show in my pictures. I think that exposure to violence engenders violence. Pictures are not neutral; they have an educational and a persuasive virtue. Humanity needs to be convinced by beauty. For Plato, the contemplation of beauty leads to the Truth. As for me, if becoming aware of the dark and light sides of reality is necessary, I always try "to write" my photos with light. It is the purpose of my research. Besides, the former meaning of photography, from the Greek photos graphein, means "writing with light".


 

La photographie est l'art de l'ombre et de la lumière. Toute réalité présente deux aspects : une face obscure et une face lumineuse. Je suis résolument un partisan de la face lumineuse des choses. Je comprends très bien que certains photographes montrent le côté obscur des choses, l'enfer, la guerre, les désastres, la souffrance. Ils le font, en général, avec dignité et respect. Ils témoignent pour faire prendre conscience aux gens que nous devons faire quelque chose, que nous ne devons pas rester inactifs devant les exodes, les génocides et le meurtre des innocents. Ce n'est pourtant pas ce que j'ai choisi dans mes images. Je pense que la vision de la violence engendre la violence. Les images ne sont pas neutres; elles ont une vertu éducative et persuasive. L'humanité a besoin d'être convaincue par la beauté. Pour Platon, la contemplation du Beau conduit à la Vérité. Si la prise de conscience de l'ombre et de la lumière reste nécessaire, pour ma part, j'essaie "d'écrire" mes photographies avec la lumière. C'est là le but de ma recherche. C'est aussi le sens premier de la photographie, photos graphein, en grec : écrire avec la lumière.

 

 



Berlin-Est, 1965
Mes premières photographies


Référencé par La Documentation Française 
First publishing of this website conceived and created in May 2000 by my son Simon when he was 14 years old