Riviera revisited


Une autre Riviera

Photos
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34
35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64
65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80

Other Galleries

Iran 2011
Fishermen / Pecheurs
Montreal
Mirrors / Miroirs
Alleys / Ruelles
Art Lovers/ Amoureux de l'Art
Pictures from the East / Images d'Orient
Morocco,  Maroc
Iran
Turkey,  Turquie
Afghanistan
Jerusalem
Esterel (France)
Les Maures (France)
Lavenders of Provence / Lavandes en Provence
Provence
Sardinia / Sardaigne
Elsewhere/ Ailleurs
Leonard Cohen in concert

 

Home page / Page d'Accueil

La Côte d'Azur est fréquentée par de très nombreux visiteurs qui n'y séjournent généralement que peu de temps. Ils se limitent souvent aux lieux communs universellement renommés. Quand on y vit, on voit une autre Riviera qui n'est pas représentée dans les dépliants publicitaires. Mon parti-pris n'est pas anti-esthétique, loin de là. J'aime le beau. Sur la côte d'Azur on ne peut pas échapper à la beauté. Mais celle-ci voisine souvent avec le sordide. J'ai trouvé de nombreuses maisons abandonnées par leurs propriétaires, situées dans des lieux splendides au bord de la mer, désormais investies par des miséreux qui y vivent comme des fantômes. Et puis il y a l'étrange, le curieux, le décalé, le dérangeant que j'affectionne particulièrement quand il cohabite avec le banal quotidien comme pour détraquer son apparente régularité. La Côte d'Azur n'échappe pas à cette bizarrerie. Tout semble normal et pourtant. Ceux qui ne font que passer ne peuvent pas voir cette Riviera des mille petites choses qui se produisent et qui font le bruissement de la vie même. Peut-être en trouveront-ils ici une modeste évocation.

Riviera Côte d'Azur is crossed by many visitors who usually stay here only a short time. They choose often to be limited to some universally renowned places. Because I live there, I can see an other Riviera which is not printed in the advertising brochures. My view is not anti-aesthetic, far from it. I love beauty. On the French Riviera we can not be out of beauty. But, often, beauty is close to sordid. I have found many houses abandoned by their owners, situated in wonderful places in front of the sea, now invested by poor people who come in these houses at night fall like ghosts. In addition to this, there is all what is strange, curious, quirky, disturbing I love particularly when it coexists with the daily mundane to wreck its apparent regularity. Riviera Côte d'Azur makes no exception to this oddity. Everything seems normal but … Those who are just passing through this country can not see this Riviera where these thousand little things that happens are the rustle of the life itself. Perhaps they will find a modest evocation of that reality, here.